Historique

1932 Petit Navire voit le jour

1932 Petit Navire voit le jour

Tout commence en Bretagne, à Douarnenez, où Paul-Edouard Paulet fonde ce qui deviendra la conserverie de poissons Petit Navire.

Peintre de talent et épouse du fondateur, Marguerite Paulet met sa fibre artistique au service de la marque en dessinant son logo. La célèbre chaloupe sardinière à voile, voguant sous le vol des goélands, est née.

1935 La première charte de qualité

1935 La première charte de qualité

L'exigence de qualité est déjà le maître mot : une charte de qualité est mise en place en ce sens, et les évolutions technologiques ont permis au fil du temps de s'améliorer.

Entrepreneur en avance sur son temps, Paulet mise dès les années 1930 sur l'objet siglé. La clé ouvre-boîte "Exigez Petit Navire" est aujourd'hui très prisée par les collectionneurs.

1964 Pouldavid à la rescousse

1964 Pouldavid à la rescousse

L'usine de Douarnenez, le berceau de la marque, est devenue trop petite pour la marque au succès grandissant : il est temps de déménager.

L'usine s'installe alors dans la zone de Pouldavid, toujours à Douarnenez : capacité de production doublée, nouvelles lignes de production.... Elle devient rapidement un modèle de modernité pour toute l'industrie.

1977 Du port au magasin

1977 Du port au magasin

Les habitudes de consommation se transforment avec l'avènement de la grande distribution. Les hypermarchés sont non seulement des lieux de vente, mais aussi de promotion de la marque !

Petit Navire crée des palettes astucieuses avec fronton publicitaire qui permettent une manutention facilitée, une quantité plus importante et une meilleure visibilité pour les consommateurs. La réussite est immédiate : les ventes s'envolent et le sens stratégique de la petite entreprise bretonne est reconnu par les industriels et distributeurs de toute la France.

1980 L'ouverture sur le monde

1980 L'ouverture sur le monde

Petit Navire intègre le premier groupe de conserveurs de thon au monde.

Afin de garantir une qualité exemplaire à ses consommateurs, le groupe intègrera au fil des années des usines au Ghana, aux Seychelles et au Portugal pour être au plus près des zones de pêche. La petite marque bretonne devient rapidement le leader français du secteur de la conserve de poisson.

1982 Le bon goût du large

Petit Navire devient la marque de thon la plus connue des français, notamment grâce à sa première campagne télévisée qui imprime la légende de la marque "Le thon au bon goût du large".

C'est la célèbre chaloupe douarneniste Telenn-Mor, repeinte pour l'occasion en bleu ciel de la coque aux voiles, qui incarne la marque pour le film publicitaire.

1996 L'apéritif est servi!

1996 L'apéritif est servi!

Petit Navire s'invite à l'apéritif en lançant une gamme de rillettes de poissons.

Avec les recettes savoureuses de rillettes de poisson, le poisson se tartine et se partage désormais à l'apéritif ou pour un en-cas.

1998 Du thon sur le pouce

1998 Du thon sur le pouce

Les salades, une solution gourmande aux repas nomades.

En proposant une large gamme de salades savoureuses au poisson, Petit Navire apporte une réponse simple et équilibrée à tous ceux qui recherchent des solutions pour des repas nomades mais gourmands.

2010 Une grande famille

Petit Navire intègre la grande famille Thai Union, leader mondial du thon et des produits de la mer.

2013 Du nouveau tout chaud

2013 Du nouveau tout chaud

C'est bon et en plus, c'est simple : les pavés Petit Navire.

Le poisson ? Toujours compliqué à cuisiner, difficile à conserver... Petit Navire propose une gamme de pavés de poissons grillés, juste à réchauffer, prêts à consommer. Facile de manger du poisson plus souvent !

2014 Toujours un temps d'avance

2014 Toujours un temps d'avance

Douarnenez à la pointe de l'innovation.

L'entreprise annonce l'ouverture de son nouveau laboratoire de recherche et développement en Bretagne, plus grand et plus moderne, afin de permettre le développement de produits encore plus innovants.

Images extraites du livre «Petit Navire, de Paul Paulet aux Amériques», de Jacques Blanken, éd. Locus Solus, 2013